Déclaration personnelle des droits

  1. J'ai le droit de me faire une place dans le monde.
  2. J'ai le droit de m'amuser et me détendre sans me détruire.
  3. J'ai le droit à tous mes sentiments.
  4. J'ai le droit à tous les bons moments que j'ai désiré pendant toutes ces années et dont je n'ai pas bénéficié.
  5. J'ai le droit à de la joie dans ma vie, ici et maintenant, et non pas seulement à de brefs moments d'euphorie, mais à quelque chose de plus durable.
  6. J'ai le droit de rechercher activement des personnes, des endroits et des situations qui m'aideront à réussir ma vie.
  7. J'ai le droit de dire non chaque fois que quelque chose me semble dangereux ou que je n'y suis pas prêt(e).
  8. J'ai le droit de ne pas participer aux comportements "à rendre fou", qu'ils soient actifs ou passifs, des gens qui m'entourent.
  9. J'ai le droit de prendre des risques calculés et d'essayer de nouvelles stratégies.
  10. J'ai le droit de changer d'idée et de stratégie ainsi que de modifier mes équations bizarres.
  11. J'ai le droit de faire des erreurs, de tout gâcher, de me décevoir et de ne pas répondre aux attentes.
  12. J'ai le droit de quitter la compagnie des gens qui, délibérément ou involontairement, me rabaissent, me culpabilisent ou me manipulent.
  13. J'ai le droit de mettre fin à toute conversation avec une personne qui me rabaisse ou m'humilie.
  14. J'ai le droit de faire confiance à mes sentiments, à mon jugement et à mon intuition.
  15. J'ai le droit de m'épanouir comme une personne à part entière, c'est-à-dire affectivement, spirituellement, mentalement, physiquement et psychologiquement.
  16. J'ai le droit d'exprimer toutes mes émotions d'une façon non destructrice et à un moment et dans un endroit sûrs.
  17. J'ai le droit de prendre tout le temps qu'il me faut pour faire des expériences fondées sur ces nouvelles idées et connaissances et pour apporter des changements dans ma vie.
  18. J'ai le droit de faire le tri dans les idées que mes éducateurs m'ont inculquées, c'est-à-dire, de conserver ce qui est acceptable et me défaire du reste.
  19. J'ai le droit à un mode de vie sain mentalement et physiquement, même si ma façon de vivre diffère en partie ou totalement de la philosophie de ceux qui m'entourent.
  20. J'ai le droit de me prévaloir de tous les droits ci-dessus, de vivre ma vie comme je l'entends et de ne pas attendre pour agir que mon entourage admette qu'il y a un problème.